LE SYMBOLE DE BRUXELLES

Totem-phare dans le ciel bruxellois, structure monumentale à mi-chemin entre sculpture et architecture et où le cube flirte avec la sphère, vestige du passé aux allures résolument futuristes, musée et lieu d’exposition : l’Atomium est à la fois un objet, un lieu, un espace, une utopie et un emblème unique au monde, échappant - au final - à toute forme de classification.

L’édifice a été conçu et réalisé à l’occasion de l’Exposition Universelle de Bruxelles (1958), dont il était le bâtiment phare et l’emblème.

Cette silhouette unique a été remarquée depuis longtemps et est très populaire à travers le monde. Nombreux sont les classements sur Internet qui reprennent l’Atomium dans le peloton de tête des bâtiments inclassables, les plus surprenants, créatifs, étonnants du monde.

L’Atomium n’était pas destinée à survivre au-delà de l’Exposition Universelle de 1958 mais sa popularité et son succès en firent rapidement un élément majeur du paysage d’abord bruxellois, puis national et enfin international.

Au delà de la valeur symbolique liée à son histoire, l’Atomium est également l’une des icônes de Bruxelles - capitale de l’Europe - avec laquelle elle entretient des relations privilégiées. Depuis sa brillante restauration (2006), celle que beaucoup n’hésite pas à surnommer le plus belge des monuments a retrouvé sa place de symbole et d’icône internationale.

En plus d’être l’attraction la plus populaire de la capitale et d’offrir la plus belle vue sur la ville de Bruxelles, elle est également un endroit unique pour organiser votre évènement ou des tournages.


L’Atomium sur Internet

  • 2.410.000 références sur Internet
  • 125.000 sites pointant directement vers son site
  • 225.000 clichés partagés sur Flickr
  • 300.000 Instagram’s
  • plus de 36.000 fans sur Facebook
  • 2.300 visiteurs uniques quotidiens sur son site


L’Atomium au quotidien

  • 600.000 visiteurs par an
  • record de fréquentation en une journée : 4.700 visiteurs le 17.08.2008
  • plus de 100 événements privés par an avec des dizaines de milliers de participants
  • une dizaine de visites de chefs d’Etat par an, à titre privé ou officiel
  • l'Atomium sert également de décor à des dizaines de shooting photo pour des magazines de mode, de design ou d’architecture
  • plusieurs émissions nationales et internationales (radio et TV) sont enregistrées chaque année au pied ou depuis l’intérieur de l’Atomium, dont le fameux Amazing Race