LA FORME DE L’ATOMIUM


L’Atomium a la forme d’un cube sur pointe et représente une maille élémentaire de fer (9 atomes de fer) agrandie 165 milliards de fois. Pourquoi et comment l’Atomium a-t-elle cette forme?

Chaque Exposition Universelle a un thème et un bâtiment phare. Lors de cette édition, c'est la science qui est à l'honneur. En effet, on est alors persuadé que grâce au progrès scientifique, on se déplacera bientôt en navette au lieu de voitures, on aura tous un robot à la maison pour faire le ménage, on ne sera plus jamais malade et on pourra vivre dans l'espace... 

En 1958, au contraire d'aujourd'hui, le monde entier est vraiment persuadé que la science va résoudre tous nos problèmes et améliorer notre vie. Pour l'Expo 58 : il faut donc trouver un moyen de magnifier l'atome et ses applications à travers un pavillon exceptionnel.

Un premier projet, soumis par Gustave Magnel, spécialiste du béton à l’université de Gand, envisage une tour en béton précontraint de plus de 500 mètres de haut. Mais, le projet est abandonné à cause de la proximité de l’aéroport de Bruxelles et suite au décès de  son initiateur.

En 1954, le Baron Moens de Fernig, commissaire général de la manifestation se met en contact avec plusieurs groupements belges du secteur de la métallurgie, domaine d’excellence de la Belgique, afin d’ériger une structure témoin des hautes compétences industrielles belges.  L’ingénieur-Architecte André Waterkeyn qui était à l’époque chef du service économique de Fabrimétal (la Fédération des entreprises de l’industrie des fabrications métalliques) est chargé de sa mise au point.

Sa première proposition est une tour de 231 mètres de haut. Elle présente une structure métallique légère qui s’évase au sommet. Ce projet, à la parenté évidente avec la Tour Eiffel, est rejeté car il manque d’originalité selon ses commanditaires. 


C'est alors que Waterkeyn remarque que, dans la nature, les atomes de fer s'organisent selon une structure cubique régulière que l'on pourrait aisément reproduire à l'échelle d'un édifice. Il réalise donc une maille élémentaire de fer (9 atomes de fer) agrandie 165 milliards de fois qui donne aujourd'hui cette forme de cube sur pointe à l'Atomium, avec 9 atomes à chaque angle reliés entre eux par 20 tubes, le tout étant supporté par 3 grands piliers.

Ainsi est née l'Atomium avec sa forme unique.

L’Atomium était particulièrement dans l’air du temps car il fusionnait le métal avec l’atome, dont les applications civiles se multipliaient. Mais les populations étaient encore sous le choc de l’utilisation, en 1945, des bombes atomiques sur le Japon. Dans un contexte de Guerre froide et de course aux armements entre les États-unis et l’union soviétique, il fallait les rassurer sur les utilisations pacifiques de l’atome. Dans son projet, André Waterkeyn avait prévu d’afficher dans les sphères des présentations didactiques sur les bienfaits de cet atome domestiqué et le slogan Atome : espoir accueillait les visiteurs.