1958

LES ORIGINES

L’édifice fut conçu et réalisé à l’occasion de l’Exposition Universelle de Bruxelles (1958), dont il était le bâtiment phare et l’emblème. Avec pour slogan bilan d’un monde, pour un monde plus humain, l’Expo 58 se voulait être l’expression de la volonté démocratique d’entretenir la paix entre toutes les nations, de la foi dans le progrès aussi bien technique que scientifique et, enfin, d’une vision optimiste dans l’avenir d’un monde neuf, moderne et hyper-technologique qui devrait permettre aux hommes de vivre mieux.

C’est donc cette vision de l’utilisation pacifique de l’énergie atomique à des fins scientifiques qui a déterminé la conception et la construction de l’Atomium.


1958-2018

DU SYMBOLE A L’ICONE

L’Atomium n’était pas destinée à survivre au-delà de l’Exposition Universelle de 1958. Cependant, à l’aube des années 2000, la singularité et le caractère hautement symbolique de l’édifice font qu’une restauration majeure est entreprise.

Depuis sa réouverture et la mise en place d’un nouveau projet touristique et culturel [2006] : celle que beaucoup n’hésite pas à surnommer le plus belge des monuments a retrouvé non seulement sa place de symbole et d’icône internationale, mais est également devenue l’attraction la plus populaire de la Capitale de l’Europe.

L’ATOMIUM
AUJOURD’HUI


En plus d’être l’attraction la plus populaire de la capitale et d’offrir la plus belle vue sur la ville de Bruxelles, l’Atomium offre de l’intérieur, une balade surréaliste à travers des espaces et des volumes tout à fait surprenants qui, à eux seul, méritent le détour.